MAISON D’HÉBERGEMENT DE PREMIÈRE ÉTAPE

Accueil d’urgence 7 jours sur 7, 24 heures sur 24

La capacité d’hébergement est de 24 places pour des femmes victimes de violence conjugale, avec ou sans enfants. La demande d’hébergement s’effectue lors d’un échange téléphonique qui permet une évaluation des besoins.

Deux chambres sonr réservées pour des femmes avec des enfants en difficulté (évincement, logement insalubre, etc.), ainsi que pour des femmes victimes de violence familiale (« …mon père, ma mère, ma sœur, etc., me fait vivre de la violence. »).

Chaque famille a sa propre chambre et partage les aires communes : cuisine, salon, salle à manger, salle de jeux, salle de lavage et salles de bain. Les repas sont préparés par un cuisinier et l’implication de toutes les femmes permet d’assurer à tous un milieu de vie propre et agréable.

La durée du séjour est de 8 semaines, s’adaptant selon les besoins de chaque femme. Un accompagnement psychosocial individualisé est offert à chaque femme afin de briser le cycle de la violence et de retrouver son autonomie et un environnement sécuritaire.

Nous offrons aux enfants un environnement sécurisant, apaisant, chaleureux et divertissant. Nos éducatrices s’assurent que leurs besoins sont respectés.

Une participation financière de 5$ par jour est demandée aux femmes hébergées. Toutefois, si elles n’ont pas de revenu ou d’argent au moment de la demande d’hébergement, cela ne représente pas un frein à l’accueil des femmes.

MAISON D’HÉBERGEMENT DE 2E ÉTAPE

Hébergement en logement sécuritaire et transitoire

Les logements de 2e étape permettent d’offrir un environnement sécuritaire et un accompagnement spécialisé aux femmes et aux enfants sortant d’une maison d’hébergement de 1re étape et qui sont victimes de violence conjugale postséparation. L’évaluation de la dangerosité de l’ex-conjoint est le principal critère pour bénéficier de ce type d’hébergement. Lorsqu’un logement se libère, nous informons les maisons d’hébergement de 1re étape et nous invitons les femmes à compléter une demande d’hébergement.

Chaque femme bénéficie d’un logement et d’un accompagnement spécialisé en violence conjugale post-séparation. Nos éducatrices offrent aux mamans leur support pour consolider le lien mère-enfant et pour minimiser les conséquences de l’exposition à la violence conjugale.

La durée de séjour est de 6 mois, s’adaptant selon les besoins de chaque femme.

Au quotidien, ma force, ma valeur, mes principes m’aident à surmonter tout ça et à avancer et à redémarrer à zéro pour essayer de voir la vie en rose. Ce n’est pas tous les jours possible, mais malgré la solitude et les imprévus de la vie, je reste debout, combative. (…) La Dauphinelle m’a énormément aidée dans tout ce processus, sur tous les aspects. C’est ma deuxième famille.
So many times, when I should have spoken up or out, I didn’t because I was ashamed. Ashamed because I thought everything that was happening was all my fault. When in reality, it was not.